Interview n°1 : Julien Pradines 2


Bonjour à tous,

Nouvelle rubrique sur le site du Stade Clermontois Boules. Régulièrement nous allons publier des interviews de joueur membre de notre club. Pour bien commencer, quoi de mieux que le président du club !? Bonne lecture à vous : 

 

PORTRAIT DE JOUEUR

 

Quel est ton nom ?

Julien PRADINES

Quelle est ta date et lieu de naissance ?

22/11/1984 à Saint Flour (15)

Quelle est ta situation de famille ?

Pacsé avec Virgine (qui me supporte depuis déjà 10 ans) et nous avons un merveilleux petit garçon Ilan de 2 ans et demi.

Quelle est ta profession ?

Technico-commercial chez SARL Daniel Perié

Où habites tu ?

Cormède, à coté de Pont du Château

Depuis quand joues-tu ?

Je joue depuis 23 ans. J’ai commencé avec Didier et mon père à Saint-Flour.

T’entraînes tu souvent ?

Au moins 1 fois par semaine même si mon adresse nécessiterai 2 fois au moins!

Comment as tu découvert le sport boules ?

Comme beaucoup, grâce à mes parents qui pratiquaient.

Quel est ton poste préféré ?

Tireur mais au début, je me consacrais au point, la base pour tout joueur. Puis, à force de persévérer aux entraînements, en extérieur à l’époque, je me suis mis à taper des boules. Je suis ainsi devenu plus tireur.. Je crois que je n’ai pas la patience pour être un grand pointeur !!

Quel est ton meilleur souvenir ?

Il y a 10 ans sans hésiter sportivement avec ce titre de champion de France. Ce qu’on a fait c’était énormissime même si sur le moment on n’en a vraiment pas pris conscience !! C’était la récompense de 13 ans d’entraînements et de sacrifices…

Après, j’ai d’excellents souvenirs avec mes amis Sanflorains Jojo, Baron, Juju, etc. Les concours d’été dans le cantal, qu’est ce qu’on rigolait…

Quel est ton pire souvenir ?

En étant  assez mauvais perdant, je n’en vois qu’un en fait, je dirai mes 3 trous en demi finale du championnat de France doublette -23 ans avec Cédric Zourdani, car on était à une boule de faire la finale à Annonay à coté de mon frère !!!

Cédric avait été monstrueux ce week-end  là, en 1/4 contre Brouze, il n’a pas perdu une seule boule, c’était du rêve. Donc oui, de l’amertume de ne pas lui avoir offert une finale à notre portée.

Sinon, j’en ai peu car les boules sont une grande famille, il y a tellement de respect entre les joueurs, ce ne sont que de bons moments (même si je n’aime pas perdre)!

Quel est ton joueur préféré sur le circuit ?

Sincèrement, je n’ai pas d’idoles. Par contre, je tiens à remercier Bruno Rey, Anthony et Mickael Baptiste, Stéphane Lavedrine, Benoît Bonillo et tous les autres. Grâce à eux, j’ai pu évoluer jusqu’en élite quelques saisons et appris beaucoup de leur talent.

Sur le circuit, je suis impressionné par la régularité de Greg Chirat, l’adresse de Sébastien Grail et la facilité de Christophe Reyne.

Quels sont tes équipiers favoris ?

De loin, ça restera Cédric Zourdani. Entre potes, on est capable de belles choses.

Quel est ton palmarès ?

Champion de France Quadrette 3em division en 2007 à Mâcon avec Cédric Zourdani, François Parthonnaud et Stéphane Brunel.

1/2 finale championnat de France doublette U23 en 2007

Vice champion de France des clubs sportifs

Plusieurs fois champion d’Auvergne

Quelles sont tes ambitions pour cette année ?

Ayant arrêté les trads pour donner la priorité à ma famille, je n’ai qu’un seul objectif : une demi finale des clubs et pourquoi pas plus car on a le groupe pour.

Question personnelle du précédent , que voudrais tu ameliorer dans le sport boules ?

A mon avis, l’amélioration à apporter à notre discipline est la communication et cela passera uniquement par une présence aux JO 2024… Quand les français découvriront nos meilleurs athlètes, ils seront agréablement surpris et forcement ils pousseront la porte de nos boulodromes. Malheureusement pour les accueillir c’est maintenant qu’il faut travailler en professionnalisant davantage notre sport. En effet, sans éducateurs, ce n’est pas nous les bénévoles qui pourront initier tous ces néophytes..

Aujourd’hui, nous sommes de moins en moins nombreux et avec plus de responsabilités !!

 

Qui veux tu voir en portrait et quelle question veux tu lui poser ?

Cédric Zourdani, si tu avais à choisir entre une saison en Super 16 et une saison avec un des frères Pradines, j’espère que tu tenterais ta chance !?


Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

2 commentaires sur “Interview n°1 : Julien Pradines